Disponible depuis vendredi, voici mon avis sur Andro Dunos II (sur PS4), la suite du shoot’em up sorti sur Neo Geo en 1992.

30 ans plus tard ou presque…

Si vous ne le saviez pas encore, Andro Dunos est sorti sur la console Neo Geo (MVS et EAS) en juin 1992. A l’époque il avait été édité par SNK et développé par Visco. C’était d’ailleurs le premier jeu développé par Visco. Depuis ils ont développé d’autres jeux et notamment des shmup comme Vasara.

C’est le 25 mars dernier que Just For Games, Pixel Heart et Picorinne Soft ont proposé Andro Dunos II, la suite du premier opus sorti il y a presque 30 ans. En plus d’être disponible en édition physique (et édition limitée), le jeu est disponible sur plusieurs plateformes : Nintendo 3DS, Nintendo Switch, PlayStation 4. Des versions Dreamcast (physique) et Xbox One (dématérialisé) sont même au programme.

Pour la petite histoire sachez que Pixel Heart détient aujourd’hui Visco. Ils proposent même sur le site des jeux comme Breaker’s Revenge sur Neo Geo AES (en version JAP) ou encore Andro Dunos (400€ tout de même).

Un gameplay quasi identique

Andro Dunos II reprend les codes de son aîné. Dans ce shoot’em up à défilement horizontal, vous contrôlez un vaisseau et avez 4 armes à votre disposition (interchangeables avec et ). Ces 4 armes sont assez variées. Certaines proposent un laser, d’autres permettent également de tirer en arrière. Ma préférée reste celle qui tire des croissants de lunes.

Ces armes peuvent être améliorées (jusqu’au niveau 7) durant votre partie en ramassant des items (« S ») ou une fois le stage terminé par le biais de points à attribuer. Le nombre de points attribués dépend de votre score.

En plus de ces 4 armes, vous avez à votre disposition un bouclier et des missiles, eux aussi améliorables durant le jeu (en ramassant les objets « U » et « M ») ou en fin de niveau.

Enfin vous pouvez également effectuer un tir puissant. Si cette technique est dévastatrice, il faudra attendre qu’elle se recharge. Pendant ce laps de temps, votre vaisseau sera plus vulnérable et votre tir principal sera affaibli.

Andro Dunos II propose un côté stratégique qui n’est pas pour déplaire. Si le jeu reste assez simple dans sa difficulté la moins élevée, le jeu tend à se corcer quand on augmente le challenge. Toujours coté difficulté, vous pouvez si vous le souhaitez modifier le nombre de crédits à votre disposition (de 1 à 9).

Une D.A. old school

Le design d’Andro Dunos II tire son inspiration des jeux des années 90. C’est simple, ce jeu aurait pu sortir sur Neo Geo à l’époque sans aucun soucis (en optimisant certains passages). Les graphismes restent jolis mais sont hélas assez minimalistes. Aucune effet de lumière, de particules ou autres. Le background reste lui aussi assez fade et terne et n’est pas vivant. En revanche les boss quant à eux sont bien travaillés.

Signalons toutefois les musiques qui sont géniales. Le compositeur Allister Brimble (Alien Breed, Project-X, etc..) propose ici une bande son nerveuse et qui n’est pas du tout en retrait. Les bruitages sont aussi bien intégrés dans le gameplay et ne sont pas passé sous silence.

Please shoot again

Andro Dunos II propose (tout comme son aîné) 7 niveaux qui se terminent tous par un combat de boss. J’ai particulièrement aimé ces derniers, car hormis d’être joliment désignés, ce sont des sacs à PV. La bataille ne se termine pas en une poignée de secondes, même dans la plus petite difficulté.

Rassurez-vous si par mégarde, vous ne terminez par les 7 niveaux d’une traite. Depuis le menu principal vous serez libre de choisir le niveau de votre choix (à condition de l’avoir débloqué). Une fois le 7ème niveau terminé, le Boss Rush Mode est disponible. Si vous réussissez à le terminer, deux stages bonus vous attendent, rendant hommage au premier épisode sorti sur Neo Geo.

Un bel hommage ?

Andro Dunos II rend un bel hommage à son aîné. J’ai particulièrement apprécié ce titre bien que sur le papier assez court (2 heures pour tout finir et pas de trophée platine). Ce titre ne s’adresse pas à tous les publics de joueurs mais pour les fans de la Neo Geo et des shmup créés par Visco, il est tout bonnement parfait.

Amoureux du physique, comptez 30€ à 80€ pour compléter votre ludothèque (dépendant de la plateforme et de l’édition choisie).

Si vous aimez les shoot’em up nerveux et 90’s, foncez, vous ne serez pas déçu.

Points positifs :

  • Un bel hommage à la Neo Geo et au premier Andro Dunos
  • Des musiques nerveuses et bien en avant
  • Des boss dantesques et des combats qui durent
  • Des armes assez variées
  • Le coté stratégique du jeu dans les difficultés élevées

Points négatifs : 

  • On aurait aimé avoir un peu plus d’effets spéciaux (lumière, particules, etc.)
  • Faible durée de vie (2h)
  • Pas de trophée platine !
  • Background vide et fade
15/20

1 commentaires approuvés sur cet article

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.