A Juggler’s Tale est passé totalement inaperçu lors de sa sortie, pourtant il possède quelques atouts indéniables…

Quand la passion ne tient qu’à un fil

A Juggler’s Tale a été créé par 4 étudiants allemands en école d’animation, lors de leur projet de deuxième d’année. Conceptuel au début, l’idée de réaliser un jeu s’inspirant des contes des fées germanique, se fait de plus en plus ressentir. Ainsi, c’est en 2021, que les 4 étudiants forment le studio Kaleidoscube et proposent en partenariat avec l’éditeur Mixtvision Games, A Juggler’s Tale.

Soulignons que le jeu a reçu de nombreuses distinctions comme celui de la sélection du festival The Games Award en 2020.

Marionnette et Marionnettiste

A Juggler’s Tale raconte l’histoire d’Abby, une marionnette dont les histoires sont narrées au public par Jack, son marionnettiste. Le jour, Jack raconte les péripéties d’Abby mais celle-ci retourne bien vite dans sa cage une fois la nuit tombée.

La jeune fille rêve de liberté et décide un beau soir de s’enfuir. Mais elle va vite se rende compte que la vie à l’extérieur n’est pas aussi simple qu’elle aurait pu le croire.

Le fil conducteur

A Juggler’s Tale aurait pu être un jeu d’aventures/puzzle classique mais il n’en est rien. Si Abby peut pousser, ramasser ou même lancer des objets, la particularité du gameplay réside dans le fait qu’Abby est une marionnette. Et qui dit marionnette dit « fils » qui vont empêcher Abby de se mouvoir comme elle le souhaite. Par exemple elle ne pourra pas passer à l’intérieur d’un tunnel. Mais ses fils pourront également l’aider à actionner certains mécanismes en hauteur.

J’ai trouvé dommage que cette idée ne soit pas plus exploitée que ça, à la manière d’un Unravel qui avait poussé, lui, le concept plus loin.

Et étant donné que le jeu reste très court (j’ai mis à peine 3h pour le boucler), il n’y a pas énormément de situation où ce concept de fils est utilisé. J’adore les jeux de ce genre, mêlant à la fois objets à ramasser, pousser et puzzles, mais sincèrement je vous cache pas que le jeu ne m’a donné du fil à retordre. J’ai trouvé les énigmes bien trop simples.

En terme de gameplay, un des reproches que je pourrai faire est le manque de précisions concernant le ramassage d’objets à utiliser. Certains étant trop petits, il m’a été parfois difficile de les saisir correctement.

Au fil de l’eau

Pour un jeu indépendant, on ne va pas se mentir, A Juggler’s Tale est quand même très bien réalisé. La direction artistique nous projette tout droit dans une pièce de théâtre grandeur nature. La narration du marionnettiste, Jack, couplé avec des sous-titres de qualité, nous plonge dans l’ambiance dès le début du jeu. D’ailleurs chaque phrase du narrateur est une succession de rimes, que ce soit en anglais lorsqu’il parle ou en français dans les sous-titres. Les différentes mises en scènes comme le lever de rideau en début de chapitre, vient étoffer un peu plus l’ambiance théâtrale.

La traversée des différents décors du jeu se fera avec grand plaisir : les animations de fond sont splendides comme lorsqu’Abby s’échappe et se retrouve dans un champ de blé. La bande-son reste discrète mais très agréable lorsque l’on y prête attention.

Une pièce magistrale ?

Je commence cette conclusion en rappelant que A Juggler’s Tale a été réalisé par seulement 4 étudiants en deuxième année d’école d’animation. Quand on voit le résultat final, on pourrait être largement jaloux de ce qu’ils ont fait. La réalisation du titre n’a rien envié à certains jeux indépendants de studios possédant de plus grosses équipes. Les énigmes ne sont certes pas bien difficiles; voire par moment trop faciles, certaines approximations de gameplay sont peut être à revoir notamment lors des déplacements d’objets, mais le jeu vaut largement le détour. Son prix (15€) finira peut-être par vous convaincre malgré une durée de vie assez courte (3h). Personnellement je suis tombé par hasard sur ce jeu et je ne regrette pas de l’avoir essayé.

Points positifs :

  • Concept de gameplay original
  • La narration, tout en rimes
  • La direction artistique de qualité
  • La musique discrète mais très agréable

Points négatifs :

  • On en voulais plus :(
  • Bien trop facile
  • Approximations de gameplay
  • Peu de rejouabilité
16/20

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.