J’ai eu l’opportunité de jouer environ 1 heure à Tails of Iron, un action-RPG somptueux, qui sortira le 17 septembre 2021.

Je teste un jeu sur Steam en 2021 ? vraiment ?

Si on m’avait dit qu’en 2021 je testerai un jeu sur la plateforme Steam, je n’y aurai pas cru une seconde. Et pourtant, c’est bien ce que j’ai fait le week-end dernier, en jouant à Tails of Iron, le prochain titre de Odd Bug Studio, qui sortira sur consoles PlayStation, Xbox et PC le 17 septembre 2021, et physiquement via le distributeur Just For Games.

Mort aux rats !

Dans Tails of Iron, vous incarnez Redgi, héritier du Trône des Rats, et devez tout faire pour reprendre votre royaume désormais aux mains du clan des Grenouilles. Si le synopsis n’est pas novateur dans le genre, on se laisse prendre au jeu rapidement. De plus, on appréciera l’histoire racontée en voix-off par Doug Cockle (Géralt de Riv dans The Witcher).

Avant même de recevoir cette opportunité pour tester le jeu, la première chose qui m’a marqué lorsque j’ai visualisé les différents trailers, est la direction artistique du titre. J’ai trouvé que le jeu fourmillait de détails dans les décors d’arrière plan, ou même dans les animations. Et quand on sait que tout est dessiné à la main, on ne peut que saluer le travail du studio.

Tester cette démo, m’a permis de conforter mon avis sur ce point, même si seule une partie du titre était compilée.

Un action-RPG aux allures de souls-like

Votre aventure débute au Fort Pourpre. On vous apprend les différents mécanismes de base comme les combats, la confection d’objets de ravitaillement ou d’équipement.

Le jeu se veut être un action-RPG avec des combats complexes, aux allures de souls-like. Et c’est bien ce que j’ai ressenti durant cette heure de jeu, notamment contre le boss (pas de spoil, je vous laisse la découverte). Plusieurs composantes sont essentielles durant les combats : l’esquive, le contre, la parade, l’attaque, l’attaque lourde, etc. D’ailleurs au début du jeu, on vous demandera de réaliser une quête secondaire où vous devrez faire vos armes contre un mannequin. C’est parfait pour débuter et j’ose espérer que cette partie sera intégrée également dans le jeu final (car dans les Souls, il n’y a aucun tuto, on se débrouille comme on peut :)).

La force du jeu réside également dans la personnalisation de l’équipement. Redgi peut revêtir des casques, des armures, des épées, boucliers et bien d’autres choses réparties à chaque fois sur 3 catégories : léger, moyen et lourd. Cet aspect est déterminant car choisir un équipement lourd vous permettra d’occasionner plus de dégâts par exemple, mais augmentera par la même occasion le poids de Redgi, ce qui vous l’aurez compris vous pénalisera dans vos déplacements et votre rapidité d’attaque/de défense.

Selon le type d’équipement également, votre style d’attaque ne sera pas le même. Ce sera donc à vous de trouver le dosage qui vous convient le mieux, sachant que comme dans tout souls-like qui se respecte, mieux vaut prendre le temps d’analyser les ennemis plutôt que de foncer tête baissée.

Un jeu qui ratisse large !

J’ai été absolument conquis par Tails of Iron. La direction artistique 2D dessinée à la main, a fait mouche. C’est fou comme les décors fourmillent de détails en tout genre.

Coté gameplay, Même si personnellement je n’ai pas eu de quelconque problème à terminer cette petite heure de jeu, les combats sont assez nerveux et la stratégie est de mise.

L’histoire, quoique un peu banale, devient vite attrayante surtout lorsque l’on commence à en savoir plus sur le Clan des Grenouilles. La voix grave de Doug Cockle ajoute un ton particulier au jeu, nous laissant parfois présager le pire.

Avec les nombreuses quêtes secondaires annoncées, la pléthore et la diversification de l’équipement, le jeu nous permet de « construire » un guerrier à notre image, à même d’affronter toute sortes de situations.

Tails of Iron, pourrait bien être la bonne surprise de cette rentrée !

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.