Si beaucoup se rappelle de Sonic comme de l’égérie de la marque SEGA, il y avait bien avant lui, une toute autre mascotte : Alex Kidd.

Test réalisé sur PS5, à partir d’une version digitale PS5, fournie par le distributeur, après 15h de jeu, trophée platine obtenu.

Achetez sur Amazon

35 ans plus tard…

35 ans, c’est le nombre d’années qu’il aura fallu attendre pour avoir un remake du célèbre jeu Alex Kidd sortir sur Master System en 1986.

Renommé pour l’occasion Alex Kidd in Miracle World DX, c’est grâce à un groupe de fans espagnols regroupés sous le nom de JankenTeam, et de l’éditeur Merge Games, que cette refonte est disponible depuis quelques semaines.

Ce remake rend-il hommage à notre célèbre expert en arts martiaux ?

Un peu d’histoire

Au royaume de Radaxian, sur la planète Aries, un vilain tout bas beau, nommé Janken le Grand, transforme tous les habitants en statue de pierre.

Et c’est en la personne d’Alex Kidd que le royaume va trouver son sauveur. Expert en arts martiaux et dotés de poings redoutables, ce jeune homme devra récupérer la couronne qui permettra de lever la terrible malédiction qui s’abat sur la province.

Des poings fatals

Le gameplay d’Alex Kidd est tout ce qu’il y a de plus classique dans le genre « plateformes ». On avance avec le joystick, une touche permet de frapper, une autre de sauter. On peut aussi se baisser mais personnellement je ne l’ai que très peu utilisé.

Le premier niveau fait un peu office de tutoriel et vous permettra de découvrir les bases du jeu. La première chose qui m’a marqué est le manque de fluidité et la rigidité du saut. Si dans les premiers mondes cela n’est pas problématique en soi, cela le devient vite lors de passages de plateforming ou il faut sauter de bloc en bloc sans tomber (ex : les bois sombres).

Car dans Alex Kidd, le moindre faux pas peut-être fatal. Si vous êtes touchés par un ennemi ou l’un de ses projectiles ou que vous tombez dans un piège (pics, flammes, acide, etc.), vous mourrez. Dès lors on pourrait penser que le jeu est punitif, mais personnellement je ne l’ai pas trouvé tant que ça pour la simple et bonne raison, qu’il y a beaucoup de checkpoints.

Et quand bien même, vous ne disposez que de trois vies pour terminer un niveau, ils sont assez courts (sauf vers la fin), et peuvent parfois se terminer en moins d’une minute en rushant. La frustration n’est alors que de courte durée.

Pour les plus craintifs, vous pouvez même utiliser le cheat code de « vies infinies » (attention cela bloque les trophées) vous évitant ainsi de recommencer le niveau entier si vous perdez vos trois vies.

Parfois, au début de certains niveaux, une boutique vous permettra d’acheter des objets qui vous aideront dans votre quête comme par exemple un anneau vous permettant de lancer des boules de feu, ou encore un bonus d’invincibilité temporaire, un hélicoptère etc. Ces mêmes bonus sont parfois trouvables durant le niveau en fracassant des blocs avec les points d’interrogations violets. Malgré tout, la plupart de ces bonus ne vous aideront pas contre les hitbox assez imprécises et qui occasionneront beaucoup d’échec. Vous voilà prévenus.

Le Jan-Ken-Pon

Le Jan-Ken-Pon, que l’on appelle également Shi-Fu-Mi ou encore « Pierre-papier-ciseau » est omniprésent dans le jeu. En effet, les affrontements contre les 3 commandants de Janken Le Grand (Gooseka, Chokkina, Parplin) commenceront systématiquement par une bataille en deux manches gagnantes, de ce célèbre jeu.bLors du deuxième affrontement, vous aurez le droit en plus à un combat à mains nues contre ces sbires. Enfin il en sera de même lors de votre combat contre Janken Le Grand.

En cas d’échec, lors de cette deuxième phase, il ne sera pas nécessaire de refaire le duel de Shi-Fu-Mi sauf si vous n’avez plus de vie et que vous recommencez au début du niveau :)

Toutefois, vous vous rendrez compte que les combinaisons lancées par les ennemis sont toujours les mêmes

La réal est un régal

J’ai personnellement trouvé que la réalisation de ce remake était très satisfaisante. Les décors sont très colorés, les animations lisibles et on prend plaisir à parcourir les niveaux.

Les musiques ont été également été revues, sont très agréables et donne un bon coté dynamique à la progression.

Sachez que vous pouvez basculer à tout moment au mode classique (musiques 8bit y compris) avec une simple touche. Personnellement c’est là que je me rends compte que les musiques d’époques sont vraiment énervantes à entendre…

Quoi de neuf ?

Avec ce remake, les équipes de JankenTeam et Merge Games ont pris le soin d’ajouter de nouveaux niveaux. Comme dit précédemment vous pouvez à tout moment basculer sur le mode classique. Mais en plus, via le menu principal, vous pouvez jouer à la version Master System du jeu, en mode fenêtré : nostalgie garantie !

On notera également un mode « Boss Rush » sans grand intérêt (si ce n’est pour avoir le trophée platine) où vous devez faire 4 affrontements en deux phases : Jan-Ken-Pon d’abord et combat à mains nues ensuite. Vous devez réussir ce tournoi avec une seule vie, sans vous faire toucher donc.

L’autre nouveauté de ce remake est l’interaction avec certains PNJ rencontrés au fil du niveau. Même s’ils apportent un peu de liant à l’histoire, elles sont finalement très anecdotiques.

Janken le Grand, Alex le petit ?

J’ai beaucoup apprécié de jouer à ce remake sur les consoles nouvelle génération et personnellement la nostalgie a fait mouche dans mon cas. Les décors sont assez colorés, les musiques entrainantes et les combats de Jan-Ken-Pon toujours aussi fun.

Toutefois je regrette le manque de nouveautés et j’ai trouvé que la technique était discutable. Les sauts sont rigides et certaines collisions hasardeuses. Le côté positif est qu’un patch pourrait être à même de corriger tout ça, reste à savoir s’il arrivera un jour.

Points positifs :

  • Belles couleurs
  • Musiques sympas
  • Pouvoir rejouer à l’original et changer en plein jeu

Points négatifs :

  • Peu de nouveautés intéressantes
  • Saut rigide
  • Nécessité de s’adapter au gameplay peu fluide
  • Colissions approximatives
13/20

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.