Voici quelque conseils pour bien débuter de No Man’s Sky, le nouveau hit d’Hello Games tout juste sorti en exclu sur PlayStation 4.

Avant-propos

Cet article a pour but de vous expliquer certaines mécaniques de No Man’s Sky dans le but notamment d’obtenir les trophées du jeu. Ayant tout juste commencé l’aventure, je ne vais pas vous expliquer comment obtenir chacun des trophées du jeu. Premièrement, car pour certains je ne connais pas les conditions, deuxièmement car cet article n’a pas vocation de guide.

Depuis le gros patch 1.03, disponible à la sortie officielle du jeu, il est plus difficile d’obtenir le platine du jeu. Toutefois si vous ne portez aucun intérêt pour ce jeu mais que vous souhaitez obtenir le platine et que vous possédez une version physique, vous pouvez ne pas installer ce patch et obtenir les trophées plus rapidement.

Par conséquent, toutes les explications ici sont tirées de ma progression sur une version patchée. Je n’aurais que plus de mérite une fois le platine en poche.

Par ailleurs quelques précisions : je parle souvent du langage Gek car c’est celui que j’ai eu sur la planète que j’ai visité. Mais il fort probable que vous en ayez un autre. Toutefois l’apprentissage de la langue est la même pour tous.

L’exploration

Vous n’êtes pas sans savoir que chacune des planètes sont générées procéduralement. Il y a donc très peu de probabilité pour que vous tombiez sur la même planète qu’un autre joueur ou sur une planète déjà visitée (dans le cas où vous effacez votre sauvegarde par exemple).

Dès le début du jeu, vous devez réparer votre vaisseau ainsi que certains éléments de votre exocombinaison. De plus vos outils (pistolet, scanner, etc.) sont également endommagés et vous devez les réparer. Avant de partir à l’exploration, interagissez avec le module et demander l’aide d’Atlas.

Demander l’aide d’Atlas

Cela vous permettra de connaître vos objectifs (affichés en bas à droite).

Etant donné que rien n’est expliqué voici quelques commandes clés :

  • Maintenez pour utiliser votre jetpack et vous déplacer. Il est soumis à une jauge d’utilisation. Attention de bien gérer le jetpack pour ne pas subir de dégâts lors des chutes.
  • Appuyez une fois sur R3 pour vous mettre à courir. Cette compétence est soumis à une jauge d’utilisation également.
  • Un dash spécial ( + ) vous permet de vous déplacer plus vite également.
  • La touche vous permet de scanner les animaux que vous rencontrez (j’y reviendrai).
  • La touche vous permet d’utiliser votre arme (qui fait office d’extracteur de ressources). L’arme de base peut ne pas être assez puissante pour extraire tous les types de ressources.
  • Le touchpad vous permet d’afficher le menu principal où vous pouvez recharger votre exocombinaison et vos outils mais aussi gérer votre inventaire pour ainsi créer de nouveaux objets (j’y reviendrai).
  • La touche options vous permet de voir la progression de votre exploration sur les différentes planètes visitées.
  • La touche L3 vous permet de scanner les environs.
Exemple de scan d'animal

Exemple de scan d’animal

L’HUD

Quelques explications sur l’HUD.

HUD

HUD

  • Haut gauche : bouclier (jauge) et points de santé (carrés avec la croix)
  • Haut droite (les outils) : jauge des armes, niveau de recherche
  • Bas droite : si un icône rouge apparaît, votre inventaire est plein. Trois autres icônes peuvent apparaître et vous indiquent l’utilisation du jetpack, du sprint et du scanner.
  • Bas gauche : statut de l’environnement. La première jauge (en partant du haut) vous indique la protection contre la toxicité. La jauge en dessous vous indique le statut de votre santé. Ensuite les autres informations concernent la planète (nom, toxicité, températeur, etc.)

L’environnement

Chaque planète a son propre environnement. Toutes produisent plus ou moins de grande quantité de toxines et réduisent donc votre stabilisateur d’énergie ainsi que votre bouclier. Si vous vous placez sous une arche ou dans une grotte, souvent votre stabilisateur se rechargera. Il en va de même dans les abris disponibles dans certains points d’intérêt.

Pour rappel, le niveau de toxicité est indiqué en bas à gauche de votre écran, en dessous de la jauge de votre stabilisateur d’énergie. Votre jauge de santé et vos boucliers sont indiqués en haut à gauche.

Les ressources

Il y a plusieurs types de ressources. Votre scanner vous affiche les icônes des ressources aux alentours : rouge (plutonium, carbone, isotope, etc.), jaune (fer, zinc, etc.), bleu (héradium, platine, etc.), vert (recharge votre santé), gris (or, emeril etc.).

Prêtez une attention particulière à ces deux derniers matériaux qui se revendre à très bon prix sur le marché intergalactique (voir paragraphe dédié).

La majorité du temps vous devrez détruire des pierres pour récupérer les ressources. Une jauge circulaire vous indique la progression. Même si vous gagnez des ressources au fur et à mesure de votre extraction, faites-le jusqu’au bout afin d’obtenir un maximum de minerai une fois la pierre complétement détruite.

Attention extraire des ressources avec votre pistolet attire les droides sentinelles.

Les sentinelles

Les sentinelles

Personnellement voici ma technique (notamment pour les ressources longues à extraire comme le fer) : j’utilise mon extracteur jusqu’à la surchauffe, je m’éloigne de quelques mètres et j’attends le passage de la sentinelle (si sentinelle il y a) pour ensuite revenir.

Si vous vous faites repérer, un niveau de recherche sera affiché en haut à droite en dessous de la jauge des armes. Plus le numéro est elévé, plus l’alerte est haute (comme les étoiles dans GTA). Il vaut mieux fuir ou se cacher dans des abris.

Parfois les matériaux se trouvent sous forme de plante ou dans des caisses (voir section point d’intérêts). L’intérêt de se concentre sur ces derniers est qu’ils se ramassent en maintenant .

Votre exocombinaison ne peut pas contenir une infinité de matériaux, vous pouvez donc en transférer sur votre vaisseau depuis le menu avec la touche . A ce sujet prenez le temps de bien vous familiariser avec le menu et notamment sur les commandes.

Essayez de garder le maximum de Zync (minerai jaune, recharge votre santé) et de Plutonium ou autre minerai de couleur rouge (recharge votre stabilisateur).

Les points d’intérêts

En activant votre scanner vous verrez parfois « un point d’interrogation sur fond vert ». En plaçant votre curseur sur celui-ci vous connaitre la distance pour l’atteindre. Cette distance est indiquée en minute (en ligne droite) dans le cas où vous marchez jusqu’à l’objectif, si vous utilisez le dash ou le sprint vous mettrez moins de temps.

Je vous conseille de les visiter pour plusieurs raisons :

  • Ils vous permettent la plupart du temps de sauvegarder. Pour cela, activez l’antenne (touche maintenue). N’oubliez de réaliser cette opération pour marquer le lieu comme découvert
  • Ils contiennent des coffres ou boites contenant des ressources.
  • Certains d’entre eux contiennent des abris où vous pouvez vous ressourcer et apprendre de nouvelles technologies en consultant les bornes.

De plus si vous possédez une puce de piratage vous pouvez faire venir votre vaisseau jusqu’à ce centre (à condition qu’il soit réparé) ou l’utiliser pour trouver un lieu non découvert. Dans ce cas utilisez-la sur les modules émettant un faisceau de couleur orange. Je vous conseille de les utiliser pour ce dernier.

Un exemple de module émanant un faisceau orange

Un exemple de module émanant un faisceau orange

A titre d’exemple les monolithes vous permettent d’apprendre 4 nouveaux mots Gek en plus d’augmenter votre réputation Gek si vous validez correctement la quête (voir paragraphe sur le langage Gek). Voici l’exemple d’un monolithe :

Un monolithe

Un monolithe

Pour construire une puce de piratage, allez dans le menu, sélectionnez un emplacement vide et appuyez . Sélectionnez la puce de piratage et créer la. Vous devez avoir les matériaux suffisants bien entendu.

La puce doit être sur vous (exocombinaison) pour pouvoir l’utiliser.

Les découvertes et les récompenses en unités

A chaque fois que vous découvrez un lieu, ou une nouvelle espèce, voir une nouvelle race d’une même espèce, vous pouvez via le menu des options (touche options donc) obtenir des unités. Une fois le menu ouvert placez votre curseur sur la découverte et maintenez pour envoyer votre découverte au reste du monde et obtenir des unités.

N'oublier pas d'envoyer votre découverte

N’oublier pas d’envoyer votre découverte

Dans ce même menu vous pouvez consulter aisément les caractéristiques de la faune que vous avez déjà scanné :

La faune découverte

La faune découverte

Les unités vous permettent d’acheter des objets chez les marchands mais aussi des vaisseaux. Toutefois dans l’optique du trophée platine (et si cela vous intéresse) ne dépensez pas vos unités jusqu’à en obtenir 2 000 000. Cela peut paraître long… oui et non. En 4h de temps vous pouvez explorer une planète, gagner plein d’unités et obtenir des informations sur toutes les espèces de celles-ci. L’intérêt est triple :

  • A chaque espèce découverte, vous pouvez partager cette info et obtenir des unités,
  • Si vous découvrez toute la faune d’une planète vous pouvez (toujours via le menu options), le signaler et obtenir généralement plus de 200 000 unités,
  • Un trophée vous demander de découvrir toutes les espèces d’un nombre prédéfini (mais combien ?) de planètes.

Dans certains points d’intérêts comme les centres de contrôle, vous pourrez dialoguer avec des PNJ appelés dans le jeu « forme de vie ». La plupart parle en langage Gek et ils vous demanderont quelque chose de précis. Si vous faites le mauvais choix, votre estime pour le peuple Gek baissera et inversement si vous faites le bon choix. Vous pouvez consulter votre estime en parlant aux différents PNJ :

L'estime est affichée en bas à gauche

L’estime est affichée en bas à gauche

Outre le fait de pouvoir vendre ou acheter vos objets au marché intergalactique (comme les Crockgek par exemple qui ne vous servent à rien), rencontrer des PNJ vous permette de faire progresser certaines découvertes.

Consulter le paragraphe suivant pour plus d’informations sur cette langue.

Le langage Gek

Le langage Gek est l’un des dialectes parlé sur les planètes que vous explorerez. Au début vous ne comprenez pas un mot de ce que certains PNJ vous disent. A la manière des manuels Al-Bhed dans Final Fantasy X, chaque mot de langage Gek découvert sera affiché en français en rouge durant vos conversations avec les formes de vie.

Etant donné que la plupart du temps, ces PNJ vous posent une question et qu’il faut correctement répondre pour gagner en estime, il vaut mieux les comprendre. Ces discussions sont aussi générées aléatoirement…

Alors où trouver de nouveaux mots ? Rien de compliqué, lorsque vous utilisez votre scanner, vous pouvez parfois voir des icônes violets. Précipitez-vous dessus, ce sont des stèles que vous devez analyser (touche pour apprendre un nouveau mot).

Parfois vous trouverez également de petites plaques où vous pouvez demander de l’aide. Cela vous permettra d’apprendre un mot en plus.

Plaque Gek

Plaque Gek

Enfin lorsque vous utilisez une puce de piratage et si vous sélectionnez comme destination le monolithe, une fois sur place, 4 stèles seront placés autour du monument. L’occasion pour vous d’apprendre 4 nouveaux mots d’un coup.

A noter que vous ne pouvez pas apprendre un mot déjà acquis.

Le marché intergalactique

Ce marché, accessible via certains PNJ présents dans quelques centres de contrôles et dans les stations spatiales, vous permet d’acheter ou vendre vos objets. Vous pouvez également vous connecter au marché intergalactique à l’aide de modules présents dans certains points d’intérêts.

Il y a une chose dont vous devez absolument prêter attention : l’offre et la demande. Ces deux paramètres connus de tout bon commerçant sont indiqués par un pourcentage. S’il est négatif et rouge alors conservez votre stock et revendez au contraire quand le pourcentage est particulièrement élevé.

En respectant ce principe vous gagnerez rapidement beaucoup d’unités.

Pour résumer les trophées

Les trophées du jeu se résument à des étapes de voyages :

  • Découvrir de nouveaux mots Gek
  • Marcher un certain nombre de pas
  • Découvrir des PNJ
  • Analyser de nouvelles espèces
  • Gagner des unités
  • Survivre dans des conditions extrêmes
  • Réaliser un certain nombre de sauts entre différents systèmes solaires

Lorsque vous atteignez une étape de voyage, le jeu vous le précise :

Etape de voyage

Etape de voyage

D’autres trophées demandent de tuer des animaux (je suppose). Pour ma part je reste pacifiste, si les animaux ne m’attaque pas (ils sont alors représentés par une patte blanche sur cercle rouge), je ne les tue pas.

Elle m'avait attaquée celle-là !

Elle m’avait attaquée celle-là !

Et après ?

Je vais continuer l’aventure No Man’s Sky avant de publier un test complet. J’étais un peu sceptique au début mais j’avoue être conquis par le titre aux bases pourtant « simples ».

Si vous avez d’autres suggestions/corrections pour cet article, n’hésitez pas à m’en faire, je le mettrai à jour avec plaisir.

Je vous laisse avec quelques screenshots de mon voyage :

3 commentaires approuvés sur cet article

  1. abyssahx -

    Pour info, toutes les espèces que l’on peut rencontrer ne parle pas le même langue, toi tu es tombé sur les Gek, mais moi sur une autre espèce (au nom trop compliqué) qui parle une autre langue. Cela dépends de l’endroit où l’on démarre ^^

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.