Returnal est officiellement disponible depuis une semaine et j’avais envie de partager quelques astuces avec vous.

Je m’amuse comme un fou sur Returnal, la dernière pépite d’Housemarque. Comme certains le disent, le jeu n’est pas si difficile que ça, je suis un peu de cet avis. Car à chaque nouveau cycle, on garde des équipements permanents sur notre combinaison et des attributs permanents que l’on a débloqué sur les armes. Cela nous permet d’une part d’atteindre des endroits inaccessibles auparavant, d’autre part d’avoir des armes plus puissantes.

Pour vous dire, sans me vanter (ce n’est pas mon genre), je roulais littéralement sur les biomes 1 à 3 une fois l’acte 2 terminé, en terminant toutes les salles, boss compris, en à peine 2h15.

Je vous propose ci-dessous quelques astuces sur Returnal, peut-être que vous les connaissez, peut-être pas, il en faut pour tout le monde.

Les obolithes, une ressource majeure

Les obolithes sont une ressource majeure dans Returnal, ils vous permettent d’acheter bon nombre de reliques, objets et modules statistiques (intégrité, protection, maitrise par exemple). Vous pouvez en obtenir :

  • En tuant les ennemis, il faut alors les ramasser avant qu’ils disparaissent
  • Dans certains coffres,
  • Au sol dans certaines zones secrètes,
  • En cassant des cristaux d’obolithes avec votre attaque de mêlée : jaunes ou violets (nocifs),

Mais sachez également que vous pouvez en récolter :

  • En cassant des statues (biome 1 et 2 par exemple), surtout celle qui ont des yeux jaunes
  • En cassant des plantes (biome 4)

N’hésitez pas à tout casser ! Attention certaines statues cachent des monstres :)

A noter également qu’utiliser un extracteur de parasite vous donne environ 50 obolithes par parasite (voir paragraphe ci-après). Un consommable permet d’obtenir le même résultat.

Les parasites peuvent être vos amis

Les parasites vous confèrent un bonus et un malus. Vous ne pouvez en porter que 5 au maximum à la fois. Certains malus peuvent être assez gérables, d’autres moins, ça dépend de votre façon de jouer. Mais cela dépend aussi de l’ensemble global de votre équipement. Si un parasite vous octroie le malus « réduit la protection de 10% » mais que vous avez un module statistique qui augmente cette protection de 15%, alors ce n’est finalement pas si grave.

Par ailleurs, si dans un biome, vous trouvez un extracteur de parasites, je vous conseille d’aller récupérer tous les parasites du biome en question, et des les extraire pour récupérer environ 50 obolithes par extraction. Voici à quoi ressemble un extracteur, et son symbole sur la carte :

Attention : à vous de voir si vous voulez prendre les parasites avec le malus « provoque un dysfonctionnement en se détachant », car vous pouvez tomber sur certains dysfonctionnements assez pénibles à réparer.

N’ayez pas peur des dysfonctionnements

Les dysfonctionnements affectent votre combinaison et peuvent être assez pénibles. Perso, je n’aime pas celui qui :

  • Fait apparaître une plaque d’acide quand les ennemis meurent (très chiant pour récupérer les obolithes et quand on fait une attaque en corps à corps)
  • Fait riposter les ennemis à chaque coup reçu
  • Brouille la carte (mine de rien c’est pénible)
  • Occasionne des dégâts quand on ramasse un objet

Néanmoins, j’essaie de ramasser le plus souvent les objets nocifs (violets) même ceux ayant un risque élevé d’engendrer un dysfonctionnement. Je n’utilise que très peu d’ether pour les prendre (si bien qu’il m’est arrivé d’en avoir 30, le max, en commençant un biome) sauf si je suis proche du boss et avec une intégrité max, pour pas finir le biome avec un dysfonctionnement qui peut être pénible à gérer.

Attention : si vous avez déjà 2 dysfonctionnements (le max) que vous tentiez le diable en ramassant des objets nocifs, il se peut qu’au lieu de vous ajouter un 3ème dysfonctionnement (puisque ce n’est pas possible), le jeu vous pénalise en détruisant une relique, une clé atropienne ou une résine d’intégrité.

L’Hélios est votre plus fidèle compagnon

Sachez que vous pouvez vous reposer dans l’Hélios (votre vaisseau) aux biomes 1 et 4. Cela restaure une partie de votre intégrité. N’hésitez pas par exemple à y retourner avant de combattre le boss.

L’éther est permanent et vous servira en début de biome !

L’éther est la seule ressource que vous conservez à chaque nouveau cycle. Vous pouvez l’obtenir de plusieurs manières :

  • En ramassant des objets de couleurs violets représentés par un triangle jaune pâle sur la carte (1 éther)
  • En tuant un boss de biome (5 éthers)
  • En terminant le défi du jour, depuis la console de votre vaisseau (5 éthers)
  • En échangeant 300 obolithes depuis l’un des fabricateurs. Celle-ci vous donnera en plus au prochain cycle une relique/consommable.

Proche de l’Hélios, vous trouverez une machine où vous pouvez placer de l’éther (le nombre demandé est croissant). Sachez que celui-ci vous donnera automatiquement une relique ou un objet (consommable) que vous n’avez encore jamais obtenu ! Vous pouvez en porter 30 au maximum !

Les cubes de données sont très utiles

Les cubes de données vous donnent une relique ou un objet inédit également. Vous pouvez en trouver parfois 2 par biome… mais vous ne pouvez en transporter qu’un seul en même temps (un petit cube vert s’affiche au dessus du symbole de l’éther, en bas à droite).

L’idée est donc de placer le premier cube dans l’analyseur de données puis d’aller chercher l’autre. Cet analyseur se trouve toujours à proximité du boss. Enfin, sachez que vous devrez tuer le boss du biome 1 et du biome 6 pour avoir accès à l’analyseur. Pour tous les autres biomes, vous pourrez accéder à celui-ci sans tuer le boss.

Briser les barrières jaunes

Durant votre aventure, vous avez du certainement voir des barrières jaunes que vous ne pouvez pas briser en temps normal. En fait il suffit de les casser avec votre lame atropienne … mais …

vous devez avant tout posséder la relique « Équilibreur de lame » qui augmente la puissante de l’attaque de mêlée :

C’est tout bête mais il faut le savoir. A noter qu’un attribut d’arme permet également d’augmenter la puissance de l’attaque de mêlée. Le niveau I et II de l’attribut ne permettent pas de casser les barrières jaunes. Je n’ai pas encore débloquer le niveau III…

Murs à briser, portes à ouvrir

Certains murs, notamment dans le biome 1, peuvent être brisés, soient avec votre arme soit avec la lame atropienne.

Par ailleurs si vous voyez des portes comme celle ci-dessous, cherchez un interrupteur et tirez dessus. Si vous visez sur cet interrupteur il deviendra rouge.

L’apparition de certains journaux de reconnaissance est conditionnée

Les journaux de bord font polémique car des joueurs n’arrivent pas à trouver ceux qui leur manquent. En réalité, même si je n’en ai pas la preuve formelle, j’ai constaté (en jouant et en lisant certains topics) que leur apparition était conditionné. A titre d’exemple, il me manquait le journal de bord 10.

En réalité celui-ci s’obtient en utilisant un reconstructeur (appareil qui permet de revenir à la vie). Ce dispositif requiert 6 éthers pour fonctionner. Quand vous en trouvez un :

utilisez les 6 éthers. Mourrez volontairement dans le biome pour réapparaitre au reconstructeur (cela ne marche qu’une fois). Lorsque vous recommencerez un cycle, le journal de bord 10 sera présent dans la salle du premier reconstructeur que vous trouverez.

Pour le journal de bord 9, il faut apparemment utiliser des parasites (puisqu’il est question de parasites) et peut être même l’extracteur de parasites. Certains journaux ne s’obtiennent qu’en ayant battu des boss, fini certains actes, etc.

Pour résumer, je vous donne le conseil suivant : n’hésitez pas à tout prendre, même les objets nocifs, plusieurs fois. Utilisez vos clés atropiennes pour ouvrir des salles, des coffres etc. Faites tout dans un biome. Essayez d’utiliser des reliques que vous n’avez jamais utiliser, de même que les ressources etc.

Et vous verrez même qu’au bout d’un certain temps, que le jeu n’est pas si aléatoire que ça :)

Mourir sans recommencer un cycle

Il existe trois moyens pour survivre à la mort et ne pas recommencer un cycle :

  • Via le reconstructeur
  • Via les reliques
  • Via un parasite, le « Traumadermion déchirant »

Une fois que vous avez la clé de la maison dans le biome 1, vous pourrez y retourner et obtenir obligatoirement « une figurine d’astronaute ». En cas de mort, elle vous permettra de revenir à la vie automatiquement (y’a même un trophée pour ça), avant de se consumer. Une fois que vous l’obtiendrez, vous pourrez parfois en acheter avec des dispositifs.

Une autre relique, la montre d’enfant, suit le même principe. Vous l’obtiendrez automatiquement après la 5ème séquence dans la maison (une fois l’acte 2 terminé, retournez au biome 4) et aléatoirement aux prochains cycles dans les appareils de construction.

Les fragments solaires n’apparaissent qu’à un moment bien précis !

Une fois que vous avez terminé l’acte 2, vous avez terminé les 6 biomes. Il existe un troisième acte, qui vous révèlera la vraie fin du jeu. Mais pour ça vous devez au préalablement trouver 6 fragments solaires, un dans chaque biome.

Sachez que ces fragments n’apparaissent que lorsque vous avez visualisé la 5ème séquence de la maison, dans le biome 4 (celle qui vous donne la montre d’enfant, voir paragraphe précédent).

Je n’avais pas fait cette séquence et je ne comprenais pas pourquoi après 3 cycles des biomes 1 à 3, en allant dans toutes les zones, je n’avais trouvé aucun fragment.

Une fois la séquence réalisée, j’ai refait les biomes 1 à 6 et à chaque fois j’ai trouvé le fragment, du premier coup.

Ces fragments ont une lumière bleue (comme les clés atropiennes et les calibrateurs) et sont représentés par un triangle vert sur la carte. Sachez également que ces fragments se trouvent systématiquement dans une zone ou une compétence est nécessaire (marcher dans la lave, faire apparaître les plateformes invisibles, etc).

Pas de translocateur dans le biome 6

Attention lorsque vous serez dans le biome 6, car celui-ci ne dispose pas de translocateur. Si vous descendez trop profondément, vous ne pourrez plus revenir en arrière si vous n’avez pas visité les salles optionnelles et autres salles de combat.

La ressource 17 et le farm de Fragments Xénolexicaux

Lorsque vous ramassez un fragment pour la première fois, vous débloquez la ressource #17 dans le menu. Celle-ci liste les fragments qu’il vous manque à obtenir pour chaque biome (puisque les cartes d’activités semblent buguées).

À noter toutefois que certains joueurs (dont moi) n’ont eu besoin de trouver que 19 des 20 fragments du Désert Fracturé (biome 2) pour obtenir le trophée correspondant.

Enfin si vous souhaitez farmer le biome 6, n’oubliez pas de faire un passage par le biome 5 avant. Pourquoi ? Les premières zones contiennent toujours la salle avec les fabricateurs. Avant cette zone vous ne rencontrerez que très rarement des ennemis. Cela vous permettra donc d’acheter des reliques intéressantes (comme une figurine d’astronaute par ex) avant de plonger et d’attaquer les Balafres Abyssales (biome 6).

Pour terminer

Je pense que bon nombre d’entre vous, savent déjà ce qu’il y a dans ce guide, mais si vous avez appris au moins une info, alors le pari est réussi ! N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire.

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.